lundi 22 février 2010

L'homme au ventre de Plomb, Jean-François Parot




« Oui assurément, les morts se ramassaient à tous les coins de rue, dès qu'il touchait à une affaire. »


Jean-François Parot diplomate de profession, est un ancien étudiant d'histoire, d'ethnologie et d'anthropologie. Sa parfaite connaissance de la ville de Paris au XVIIIéme siècle a permit à l'auteur de créer le personnage de Nicolas le Floch commissaire au Châtelet dans le Paris de Louis XV.
Le succès littéraire fut tel qu'une série télévisée vit le jour sur les chaînes de télévision Française. Cette série télévisée débute par le second tome de la série littéraire, c'est à dire par L'homme au ventre de plomb, alors que la série littéraire débute par L'énigme des blancs manteaux.
L'homme au ventre de plomb débute par une scène nous présentant le personnage principal Nicolas le Floch qui se trouve à l'opéra, néanmoins on peut considérer ce lieux comme ayant un rapport avec le dénouement de  cette histoire policière. Nicolas le Foch, assiste donc, au début de l'intrigue policière à une représentation d'opéra, mais se voit dans l'obligation de quitter ce lieux de fête afin de régler une affaire criminelle. En effet le vicomte de Ruissec est retrouvé mort dans ses appartements. Alors que le supérieur de Nicolas le Floch, Monsieur de Sartine, est persuadé d'un suicide de la part du vicomte de Ruissec, Nicolas est certain d'avoir affaire à un meurtre. C'est à partir de cet événement que l'intrigue policière s'ouvre.
Là où prend tout le charme de ce roman policier, est sans doute son encrage dans l'histoire de Paris. Elle plaira sans doute à tous les amoureux de Paris et de la France sous l'ancien régime, en particulier du bienheureux règne de Louis XV. Le lecteur y retrouvera certains personnages historiques comme le Roi ou encore la célèbre marquise de Pompadour, connue pour avoir été une mécène des arts et des lettres. On notera aussi la présence de nombreuses recettes courantes de l'époque, une manière originale de l'auteur de nous faire découvrir cette époque culinaire, fort peu connue de nos jours.
D'un point de vue narratif, le narrateur est omniscient, il connait la psychologie du personnage de Nicolas le Floch, il prend le rôle d'observateur. C'est à dire que les éléments de l'enquête ne sont donnés que par le personnage principal. Le lecteur avance donc dans l'enquête en même temps que Nicolas Le Floch, le lecteur possède donc le droit lui aussi de pouvoir mener son enquête.


Pour qui s'adresse ce livre ? Pour les amateurs d'histoire et surtout du XVIIIéme siècle, de Madame de Pompadour, de Louis XV. Aux amateurs de Paris et à tous ceux qui aiment lire des polars.

Edition Jean-Claude Lattès, 2000
Mise en poche par 10/18 

2 commentaires:

Alicia a dit…

Cette série me fait de l'oeil depuis pas mal de temps! Si l'envie me prend je te demanderais de me le prêter ^^

Sindy a dit…

Il n'y a pas de souci alicia :) !