mercredi 27 avril 2011

Les nouvelles éditions Point2 (ou .2) Partie I

Edition point 2, késako ?
A moins de vivre sur une autre planète, ne pas avoir mit les pieds dans une librairie depuis X temps, être coupé de tous médias, vous connaissez tous (j'espère !) plus ou moins ce nouveau format de lecture. Non ? Me serais-je trompée dans mes pronostics, quoi ce n'est pas un succès en librairie car VOUS ne connaissez pas (et mes lecteurs sont cultivés blah blah blah). 
Sur le site des éditions (de toute façon, cela se voit), l'objet nous est présenté comme : "Cette formidable innovation est née d'une ambition folle : rendre le livre papier encore plus pratique, plus léger, plus joli. Grâce à ce format, l’équation « encombrement / poids / confort de lecture » trouve aujourd’hui une solution radicale." Une innovation, que dis-je une révolution (rien que ça, ouais ouais) !







A première vue, la publicité ressemble à celle d'apple, rien d’original, l'ipad est tourné en dérision. Un ipad sans tactile, sans application c'est un peu le maître mot du lancement. Mouais, pas convaincue. 
Les prix : bien plus élevés qu'un livre de poche basique, une innovation attrape nigaud (pour rester polie) ? 

Et bien, aujourd'hui, moi, Sindy, j'ai acheté un .2, pour tester. Bon déjà les titres proposés ne sont pas folichons, je possédais déjà certains titres (Ce cher Dexter et Tout est sous contrôle, qui est un livre détestable soit dit en passant). J'opte pour la route (le moins cher et c'est celui qui avait l'air le plus intéressant). 
Et voici LA bête, que dis-je, cet objet incroyabelement révolutionnaire ! 



Et voici mon verdict : 

D'un point de vue personnel, je déteste observer mes veines quand je lis, or tenir un .2 exige de les avoir juste en face de mes yeux.
Ce n'est pas révolutionnaire, hop on change le format, hop on augmente les prix, j'ai envie de dire : attrape nigaud ! Vendre un produit plus cher, juste pour son "innovation".
Il est difficile de tourner les pages d'une seule main, quoi qu'on en dise, on a toujours besoin des deux mains, donc l'argument : ouais chouette on peut lire d'une main dans les transports ne fonctionne pas (ou alors je suis une quiche de tournage de page papier bible).
Ce n'est pas forcement plus pratique pour lire : test dans un RER bondé, étrangement, une dame avec un reader et une autre avec un vrai livre de poche s'en sortaient bien que moi (niveau stabilité) que moi et mon fameux .2 révolutionnaire.

Bref à tester pour les curieux, mais c'est tout.


A la prochaine fois, pour un avis après lecture !

Aucun commentaire: