dimanche 21 août 2011

Tuer le père, Amélie Nothomb

"Aussitôt, je sais que, comparé à cet homme, tu ne fais pas le poids"
Comme chaque année, et presque à la même date, Amélie Nothomb, auteur controversée, publie un nouveau roman. Je débute cet avis par une citation, que je trouve juste, de La_chariotte sur senscritique : "Amélie Nothomb c'est comme le Beaujolais, on sait que c'est dégueulasse et on y retourne tous les ans." Néanmoins, je ne suis pas aussi tranchée que cette internaute. 

En 2011, l'année sera magique, ou ne sera pas. C'est du moins sur ce thème que l'auteur fonde son histoire. Joe, jeune adolescent orphelin trouve refuge chez le grand magicien de la ville de Reno : c'est parfait, Joe rêvait de devenir magicien. Christina, la femme de Norman le magicien, est, quant à elle, fire dancer.
On y retrouve les thèmes chers à Mme Nothomb : la nourriture, la dualité entre les personnages, des réflexions sur la langue française, ainsi que la beauté féminine (qui cette fois-ci change de la jeune femme opaline de ses précédents romans). Certains passages sont marquants, on y retrouve réellement le style de l'auteur, tandis que d'autres sont plats, inintéressant au possible. Serait-ce des extraits sortis d'un fond de tiroir  rassemblés, arrangés, afin de former un tout, et entrecoupés de paragraphes quelconques, dignes d'un écrivain du dimanche, afin de combler le vide ? 
Notons, en outre, l'apparition furtive de l'auteur dans son roman, ce caméo, qui nous dirige vers un récit enchâssé (le début du livre débute sur la narration de l'auteur, puis sur le récit d'une tiers personne), serait-ce pour nous rappeler que l'auteur a les chevilles trop enflées, ou pour donner du crédit à son histoire ?

Note : 5/10
Points positifs : De bons passages.
Points négatifs : Un roman trop inégal. 

Pour qui s'adresse ce roman ? Aux fans d'Amélie Nothomb, qui comme moi, attendent chaque année, le retour du génie de l'auteur. 

8 commentaires:

Sybille a dit…

je n'ai pas encore lu un livre de cette auteure, il serait tant que je m'y mette !

Sindy a dit…

Sybille : Dans ce cas je te conseil de choisir des ouvrages du début de sa carrière, comme Le sabotage amoureux, ou encore Cosmétique de l'ennemi.

Sixte a dit…

Marrant. On lui a mis la même note !

Luna a dit…

J'ai beaucoup apprécié ce nouveau livre : il est différent des autres, je trouve la fin moins abrupte, mais c'est très agréable...

Sixte a dit…

Oui, la fin est déconcertante...

Sindy a dit…

On retrouve toujours une fin surprenante dans tous les Nothomb, c'est un peu comme sa signature.

Eléa291 a dit…

Ah ah j'adore la citation du début, bien trouvé !

Serena a dit…

Je dois avouer que j'ai été assez déçue par ce livre !^^